vendredi 31 décembre 2010

mardi 28 décembre 2010

Honneurs funèbres rendus au maître Jonathan Lefort

Les obsèques du commando marine ont eu lieu mercredi 22 décembre sur la base de Lorient. Le ministre d’Etat, ministre de la Défense et des anciens combattants, a évoqué « la gratitude de la Nation et sa profonde tristesse » devant ce sacrifice.


« Nous sommes réunis dans le deuil et la tristesse, ici, sur la base des fusiliers marins commandos de Lorient, avec votre chef d’Etat-Major, l’amiral Pierre-François Forissier, avec vos proches et vos frères d’armes, pour vous rendre un hommage solennel », a déclaré le ministre d’Etat, ministre de la Défense et des Anciens combattants, Alain Juppé, mercredi 22 décembre, à l’adresse du commando marine Jonathan Lefort, tombé au champ d’honneur, en Afghanistan, dans la nuit du 17 au 18 décembre.


Le ministre a évoqué « l’exigence absolue » de l’officier marinier envers lui-même et « la générosité sans limite envers les autres ». « Cette générosité, vous l’avez prouvée jusque dans la mort, en donnant votre vie pour protéger celle de vos camarades. Vous l’avez prouvée en versant le prix du sang pour remplir votre mission », a poursuivi Alain Juppé.


Le maître Jonathan Lefort a été fait chevalier de la Légion d’Honneur à titre posthume. « La Nation veut vous témoigner sa gratitude et sa profonde tristesse devant votre sacrifice », a déclaré le ministre d’Etat en déposant les insignes sur le cercueil du commando.


http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles2/honneurs-funebres-rendus-au-maitre-jonathan-lefort
Upload image

lundi 27 décembre 2010

Afghanistan : Alain Juppé sur le terrain à la rencontre des soldats

Le ministre d’État, ministre de la Défense et des anciens combattants s’est rendu auprès des militaires français à l’occasion de la période des fêtes. C’est son premier déplacement sur un théâtre d’opération extérieur.


Le ministre d’Etat, ministre de la Défense et des anciens combattants, Alain Juppé, est arrivé en Afghanistan, samedi 25 décembre.


Depuis sa nomination, c’est le premier déplacement d’Alain Juppé sur un théâtre d’opérations.


Après son atterrissage à Kaboul, le ministre d'Etat est allé à la rencontre des soldats de la base opérationnelle avancée de Tora, dans la province de Surobi.


Le dispositif militaire français intervenant dans le cadre des opérations en Afghanistan est armé par 3 850 militaires qui opèrent sur le territoire afghan, depuis Douchanbé au Tadjikistan et dans l’océan Indien.
http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles2/afghanistan-alain-juppe-sur-le-terrain-a-la-rencontre-des-soldats


Upload image

dimanche 26 décembre 2010

Honneurs militaires au chef de bataillon Benoît Dupin

La cérémonie d’hommage national au chef de bataillon Benoît Dupin s’est déroulée au 2e régiment étranger de génie (2e REG) de Saint-Christol le jeudi 23 décembre 2010. Elle était présidée par monsieur Alain Juppé , ministre d’État, ministre de la Défense et des anciens combattants, en présence du général d’armée Elrick Irastorza , chef d’État-major de l’armée de Terre (CEMAT), venus saluer la mémoire de cet officier mort au service de la France.


Le chef de bataillon Dupin a été fait chevalier de la Légion d’honneur par M. Alain Juppé au cours de cette prise d’armes. Il avait été promu la veille au grade supérieur et le CEMAT lui avait alors remis la croix de la Valeur militaire avec citation à l’ordre de l’armée.


« Comme tous les militaires français déployés sur ce théâtre, comme tous vos camarades de la légion étrangère, vous étiez fier de lutter contre le terrorisme et pour la sécurité du monde. […] Chef de bataillon Benoît Dupin, sous le drapeau tricolore orné des lettres d’or de Camerone, fidèle à la devise de votre régiment, "Rien n’empêche ", vous êtes allé au bout de votre engagement. […] En vous décernant aujourd’hui à titre posthume les insignes de chevalier de la Légion d’honneur, la Nation vous exprime son respect, sa reconnaissance et sa profonde tristesse d’avoir perdu l’un de ses enfants les plus dévoués et les plus courageux. » M. Alain Juppé.


L’ensemble du personnel de l’armée de Terre, uni dans le deuil, réaffirme sa peine et adresse à nouveau à la famille, les proches et les camarades du chef de bataillon Benoît Dupin ses plus sincères condoléances.
http://www.defense.gouv.fr/terre/actu-terre/honneurs-militaires-au-chef-de-bataillon-benoit-dupin
Upload image

samedi 25 décembre 2010

Afghanistan: Alain Juppé rend visite aux troupes françaises

Le ministre de la Défense va y rester 48h...
Pas de trêve des confiseurs pour Alain Juppé. Le ministre de la Défense est arrivé ce samedi en fin de matinée à Kaboul pour une visite, à l'occasion des fêtes de Noël, aux troupes françaises déployées en Afghanistan.


Il s'agit de la première visite dans ce pays du nouveau ministre français de la Défense depuis son entrée en fonction le 15 novembre dernier. Au cours de sa visite de 48 heures, Alain Juppé doit rencontrer plusieurs unités des forces françaises et internationales à Kaboul et en province.


Une première visite à l'hôpital militaire de campagne français
Peu après son arrivée, le ministre a visité l'hôpital militaire de campagne français, situé à l'aéroport de Kaboul, où il s'est entretenu avec membres du personnel médical et avec des patients, notamment des civils afghans. L'hôpital «est un symbole de ce nous faisons ici. Bien sûr il y a des actions de combats mais aussi des actions de développement au service des Afghans», a déclaré Alain Juppé.


Alain Juppé doit se rendre au cours de l'après-midi dans une base avancée de l'armée française. Environ 3.850 soldats français sont déployés en Afghanistan, notamment dans la province de Kapisa (limitrophe de celle de Kaboul) et dans le district de Surobi, à une soixantaine de kilomètres au nord-est de la capitale. Dimanche, le ministre doit s'entretenir avec le président afghan Hamid Karzaï et plusieurs autres responsables afghans.


http://www.20minutes.fr/article/643817/monde-afghanistan-alain-juppe-rend-visite-troupes-francaises
Upload image

hommage aux militaires français

vendredi 24 décembre 2010

Joyeux Noel (Merry Christmas, Film) - Singing Scene

Vague de froid : des militaires en renfort dans le nord-est

Du 16 au 20 décembre 2010, le 3e RG de Charleville Mézières et la garnison de Mourmelon ont soutenu pouvoirs publics et population lors des vagues de froid.


L’alerte grand froid a sévi dans le nord-est : des militaires ont soutenu les services de l’Etat dans la gestion de ces intempéries. Le 16 décembre 2010, la garnison de Mourmelon a fourni 500 rations de combat à la préfecture de la Marne, permettant aux routiers bloqués sur l’autoroute A4 de se restaurer.


Du 18 au 20 décembre, c’est une quarantaine de militaires du 3e régiment du génie (3e RG), qui était mobilisée, souvent dans des conditions difficiles . Ainsi, des groupes électrogènes ont été remorqués à l’aide de poids lourds pour alimenter des bâtiments, des lits installés en prévision d’hébergements d’urgence et des chaussées dégagées. Les sapeurs ont également facilité l’hébergement de sections de l’unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile (UIISC) sur place.


http://www.defense.gouv.fr/terre/actu-terre/vague-de-froid-des-militaires-en-renfort-dans-le-nord-est

hebergeur image

mercredi 22 décembre 2010

Le Charles de Gaulle en opération dans l'Océan Indien

Polynésie/armée:1000 emplois supprimés

Un millier d'emplois (750 militaires et 250 civils) seront supprimés dans l'armée en Polynésie française d'ici à 2016, annonce le contre-amiral Jérôme Régnier, commandant les forces françaises en Polynésie.


Cette diminution des effectifs de l'Armée s'inscrit dans la révision générale des politiques publiques (RGPP) qui conduit à une restructuration des forces armées, précise le contre-amiral dans un entretien accordé au journal La Dépêche de Tahiti.
Les premiers départs sont fixés au 1er janvier 2011 et les ultimes se feront au 31 décembre 2016. A cette date, l'armée française en Polynésie n'emploiera plus que 250 salariés civils, contre 500 actuellement.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/12/21/97001-20101221FILWWW00346-polynesiearmee-1000-emplois-supprimes.php

mardi 21 décembre 2010

Liban : arrivée du VBCI

Premier déploiement au Liban pour le VBCI, depuis septembre 2010. Aux couleurs de la FINUL, les VBCI ont très rapidement pris leurs marques au sein des différents postes français


dimanche 19 décembre 2010

Afghanistan: Nouveau décès d'un soldat français

En 24 heures, deux soldats français ont été tués en Afghanistan. L'Élysée a en effet annoncé la mort d'un militaire dans la nuit de vendredi à samedi dans la province de Kapisa. Une région où un autre Français avait déjà été la victime vendredi matin de tirs d'insurgés.


C'est le deuxième militaire français décédé en Afghanistan en moins de 24 heures, et le 52e depuis le début de l'intervention étrangère en 2001. L'Élysée a annoncé qu'un sous-officier avait trouvé la mort dans la nuit de vendredi à samedi, au cours d'un accrochage dans la vallée de Tagab, située dans la province orientale de Kapisa. Il appartenait au commando Trepel – spécialisé dans l'assaut à la mer – de Lorient (Morbihan). Un autre soldat français a été blessé lors de la même opération.


Cette annonce intervient alors qu'un autre militaire français a déjà été tué vendredi matin dans la même région. Appartenant au 2e régiment étranger du génie de Saint-Christol d'Albion (Vaucluse), ce soldat était, lui, "t ombé sous le tir d’insurgés alors qu’il menait une mission de reconnaissance de site", précisait un communiqué de la présidence de la République. Nicolas Sarkozy avait alors exprimé son émotion, tout en réaffirmant "la détermination de la France à continuer d'œuvrer au sein de la Force Internationale d'Assistance à la Sécurité" en Afghanistan.


Juppé se rendra en Afghanistan
Le ministre de la Défense, Alain Juppé, salue "l'héroïsme de ce soldat tombé au combat" et "renouvelle sa confiance à tous les militaires déployés sur le sol afghan". Mercredi lors de sa première visite aux armées, Alain Juppé a indiqué qu'il effectuerait un déplacement en Afghanistan dans les semaines qui viennent. Paris compte transférer aux Afghans le contrôle de la vallée de Surobi l'an prochain. Un transfert qui s'effectuera conformément aux décisions prises par les pays de l'Otan au sommet de Lisbonne, en novembre dernier, qui prévoient de passer la main aux forces afghanes d'ici 2014.


Parallèlement, la chancelière allemande, Angela Merkel, s'est rendue samedi en Afghanistan pour rendre hommage aux 4.700 militaires allemands déployés dans ce pays, essentiellement dans le Nord, dans le cadre de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf, sous commandement de l'Otan). L'Allemagne est le troisième pays contributeur de troupes étrangères après les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Pour sa part, la France a déployé quelque 3.750 hommes en Afghanistan.


Avec 699 soldats étrangers tués en Afghanistan en 2010, cette année sera de loin la plus meurtrière depuis le renversement des taliban fin 2001. En 2009, 521 militaires – un chiffre déjà en augmentation – avaient trouvé la mort.


http://www.lejdd.fr/International/Asie/Actualite/Afghanistan-Deux-soldats-francais-sont-morts-en-24-heures-244887
hebergeur image

samedi 18 décembre 2010

Un militaire français tué en Afghanistan

Un militaire français a été tué et un autre blessé dans la nuit lors d'une opération en Afghanistan, a annoncé aujourd'hui la présidence de la République.


Le président Nicolas Sarkozy "a appris avec beaucoup de tristesse la mort, cette nuit, d'un officier-marinier (sous-officier) français du commando Trepel de Lorient au cours d'une opération dans la vallée de Bedraou en Afghanistan", annonce l'Elysée dans un communiqué. "Lors de la même opération, un de ses camarades a été blessé", ajoute la présidence.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/12/18/97001-20101218FILWWW00469-un-militaire-francais-tue-en-afghanistan.php

Décès du capitaine Benoît Dupin en Afghanistan

Le capitaine Benoît Dupin du 2e régiment étranger de génie (2e REG) de Saint-Christol, est décédé au cours d’une opération de reconnaissance dans la vallée d’Alasay, en Afghanistan.


Agé de 34 ans, marié et père d’un jeune enfant, le capitaine Benoît Dupin s’engage en 1997 au titre de l’école nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) à Saint-Maixent. Affecté au 2e Régiment d’infanterie de marine (2e RIMa) en tant que chef de groupe, il participe à plusieurs opérations extérieures (ex-Yougoslavie, Tchad et Kosovo).


En 2002, il intègre l’école militaire interarmes. Ayant choisi l’arme du génie, il est affecté au 2e REG en 2005. Il part avec sa section sur différents théâtres, dont à nouveau le Kosovo. Ses qualités d’homme de terrain et de chef charismatique lui valent l’estime de ses légionnaires et la confiance de ses chefs. En juin 2010, il prend le commandement de la 3e compagnie de combat mécanisée. Engagé en Afghanistan dans le cadre de l’opération PAMIR, le capitaine Benoît Dupin est mortellement touché par un tir insurgé, lors d’une reconnaissance à l’entrée de la vallée d’Alasay le 17 décembre 2010.


Dès l’annonce de son décès, le président de la République , a présenté à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances et s’est associé à leur douleur.


M. Alain Juppé , ministre d’Etat, ministre de la Défense et des anciens combattants, leur a exprimé sa plus vive émotion. Ses pensées sont également allées à ses compagnons d’armes.


L’armée de Terre, unie dans la peine, transmet son soutien aux proches et aux camarades du capitaine Benoit Dupin, mort au combat.

hebergeur image

http://www.defense.gouv.fr/terre/actu-terre/deces-du-capitaine-benoit-dupin-en-afghanistan

Le jeune militaire du 93e Ram emporté par une avalanche est décédé

Simon Blachère, le militaire de 27 ans très gravement blessé mardi dans une avalanche en Savoie est décédé mercredi en fin d’après-midi au CHU de Grenoble-La Tronche.


Le maréchal des logis chef Blachère, affecté au 93 e Régiment d’artillerie de montagne basé à Varces (Isère), était originaire de Chambéry. Il a été pris en début d’après-midi dans une coulée alors qu’il progressait à ski de randonnée vers le sommet de la Grande Sassière (dans le secteur de Tignes). Simon Blachère se trouvait en stage de formation en haute montagne avec huit camarades, encadrés par deux moniteurs guides militaires, lorsque le drame s’est produit.


Le jeune homme a subitement glissé de quelques mètres et a fait partir une plaque qui l’a entraîné.


Il a été localisé rapidement par ses camarades grâce à son Détecteur de victimes d’avalanches (DVA), alors qu’il se trouvait environ un mètre sous la surface de la coulée. Evacué dans un état critique par hélicoptère au CHU de Grenoble, il y est donc décédé mercredi.


Il sera inhumé à Sonnaz
Simon Blachère était entré en service en 2004 et avait suivi une formation à l’EMHM (Ecole militaire de haute montagne) de Chamonix. Affecté au 93 e RAM en 2005, il était chef de groupe de reconnaissance. Il avait pris part à plusieurs missions extérieures : en 2007 en Côte d’Ivoire, en 2008 en Guyane.


En juin, il était rentré d’Afghanistan où il avait fait partie d’une équipe de reconnaissance d’une section d’appui mortier. Il était décoré de la médaille de la défense nationale échelon argent, de la médaille Outre-Mer et de la médaille commémorative française agrafe Afghanistan.


Une cérémonie de levée de corps se déroulera aujourd’hui à midi au quartier de Ryniès à Varces. Simon Blachère sera ensuite inhumé à Sonnaz, près de Chambéry.


http://www.ledauphine.com/isere-sud/2010/12/16/le-jeune-militaire-du-93-e-ram-emporte-par-une-avalanche-est-decede
hebergeur image

vendredi 17 décembre 2010

Afghanistan : un officier français tué au combat vendredi

Il est le 51ème soldat français à tomber en Afghanistan depuis 2001. Un officier français du 2e régiment étranger du génie a été tué vendredi lors d'un accrochage avec des insurgés, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.


«Le Président de la République a appris avec beaucoup d'émotion la mort, ce matin, d'un officier français du 2ème Régiment étranger du génie de Saint-Christol d'Albion lors d'une opération dans la vallée d'Alhasay (nord-est de Kaboul)», écrit l'Elysée.


«Ce militaire a payé de sa vie l'engagement de la France, au côté de ses alliés, au service de la paix et de la sécurité du peuple afghan», indique Nicolas Sarkozy, en présentant ses «plus sincères condoléances» à la famille de l'officier et à ses proches.


Le chef de l'Etat a également réaffirmé «son soutien au peuple afghan et aux autorités afghanes» et exprimé «la détermination de la France à continuer d'oeuvrer au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité» déployée en Afghanistan.


Quelque 3.750 soldats français sont actuellement présents en Afghanistan


http://www.leparisien.fr/politique/afghanistan-un-officier-francais-tue-au-combat-vendredi-17-12-2010-1195430.php
hebergeur image

Mourmelon deviendra la 2e base de France

hebergeur image
MOURMELON-LE-GRAND (Marne). En service au 1er janvier, la base de Mourmelon sera la plus importante de France après Paris Sous le commandement du colonel Desgranges, elle assurera le soutien de 8 000 hommes, répartis dans toute la région.


LES locaux sont encore relativement déserts, mais dès le 1er janvier, l'endroit fourmillera d'uniformes. La « tour » qui était jusqu'à présent occupée par 501e régiment de chars de combat, dans le camp de Mourmelon, abrite déjà une partie du commandement de la base de Défense. Le colonel Desgranges est à la tête de cette nouvelle structure, sous l'autorité directe d'un adjoint du chef d'État-major des armées.


Trois départements


La création des bases de défense a été décidée en 2008, dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques (RGPP) et du Livre blanc de la défense.
L'objectif est clair : faire mieux avec moins de personnels. Le but est « d'économiser » 54 000 civils et militaires au niveau national d'ici 2014. Il a donc été décidé de concentrer tous les moyens de soutien (répartis dans les différents régiments) au sein de ces centres nouvelle génération.
La base de Mourmelon-Mailly - tel est son nom officiel - est de grande envergure, il s'agit même de la plus grande de l'armée de terre en France métropolitaine, après Paris.
« C'est un séisme au niveau des armées, puisqu'on change complètement de structure », constate le colonel Desgranges, qui enchaîne réunion sur réunion. La fonction de la base de défense (BDD) sera transversale. Toutes les fonctions considérées comme administratives ou de soutien dans les régiments de la Marne, de l'Aube et de l'Aisne (finances, ressources humaines, etc.) seront assurées par la BDD.
Les unités de combat pourront se concentrer sur leur fonction purement opérationnelle, chaque régiment conservant le strict minimum de ces moyens pour rester autonome.
« Nous partons de rien, c'est un peu comme une création d'entreprise. Je pars de zéro, parce qu'il n'existe pas de corps support capable de nous accueillir », explique calmement le colonel Desgranges, affecté depuis septembre dernier pour mettre sur pied la BDD. 923 personnes constitueront le GSBDD, autrement dit le Groupe de soutien de la base, au cœur du dispositif, dont 450 à Mourmelon. « Dans cet effectif, nous comptons aussi les antennes du GSBDD placées dans d'autres sites. Ils assureront le soutien de 8000 hommes », ajoute le commandant de la base, qui devra coordonner toutes les chaînes de compétence sur les trois départements.
Sous ses ordres, le lieutenant-colonel Raguet assurera l'exécution du soutien à la tête du GSBDD.


Un budget conséquent


La base ne sera entièrement opérationnelle qu'en septembre prochain, une fois l'ensemble des affectations terminé. Son aire géographique est structurée par les autoroutes A4-A26, autour desquelles se répartit la centaine d'entités placées sous sa coupe.
Au nord, pour l'instant, Charleville-Mézières n'est pas inclus dans ce dispositif, « on ne sait pas encore ce que va devenir sa base de défense qui est une base de type 1, c'est-à-dire avec un régiment isolé. Ce type de base n'a pas vocation à perdurer ».
La précision prendra peut-être toute son importance au cours des prochaines années. Au sud, la base de défense de Saint-Dizier couvre la Haute-Marne.
À l'est, celle de Verdun est également de taille réduite, comparée à la BDD de Mourmelon-Mailly dont le budget annuel de soutien pour le fonctionnement courant s'élève tout de même à 25 millions d'euros.


http://www.lunion.presse.fr/article/marne/mourmelon-deviendra-la-2e-base-de-france

1300 soldats français déployés au Liban

Le groupement tactique interarmes (GTIA) français déployé au sud-Liban contribue à l’application de la résolution 1701 du conseil de sécurité des Nations Unies. Découvrez ses missions.


Les 1300 militaires français engagés en opération au Liban servent dans les rangs du bataillon français, de la force de réaction rapide (ou QRF pour quick reaction force), d’un détachement du génie, d’un détachement de soutien et d’un détachement logistique.


En soutien des forces armées libanaises (FAL), les militaires français ont aussi leur mission propre : surveiller la zone comprise entre le fleuve Litani et la Blue line (frontière libano-israélienne en cours de définition), principalement pour éviter tout incident. Dans toute leur zone d’opérations, les soldats français conduisent des patrouilles en véhicules ou à pieds , de jour comme de nuit. Leur étroite collaboration avec les FAL s’est concrétisée en 2010 par plusieurs interventions en appui de l’action libanaise. Cette collaboration se matérialise notamment par des périodes d’instruction sur le tir de combat (ISTC) ou au secourisme, dispensées par les soldats français.


Depuis septembre 2010, les véhicules blindés de combat de l’infanterie (VBCI) remplacent peu à peu les AMX10P déployés en 2006. Une des deux compagnies du bataillon français, équipée de VBCI, patrouille quotidiennement le long de la Blue line. La QRF a cette particularité d’intervenir dans toute la zone d’action de la force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) et donc d’effectuer ses missions en collaboration étroite avec les autres contingents. Elle dispose de moyens uniques sur le théâtre avec une veille radar et des appuis importants (une batterie d’artillerie équipée de canons AUF1 et une batterie sol air très courte portée, SATCP Mistral ).


Les démineurs français sont aussi à l’œuvre le long de la Blue line. Ils permettent aux équipes de l’ONU d’accéder au tracé de la ligne et de mettre en place les « blue barrel », barils bleus qui matérialisent chaque point de la frontière dans le paysage. Parfaitement intégrés dans leur environnement, les Français ont su gagner la confiance des habitants


http://www.defense.gouv.fr/terre/bloc-a-la-une/1300-soldats-francais-deployes-au-liban
Upload image

jeudi 16 décembre 2010

Alain Juppé visite les militaires en mission Vigipirate à la gare Montparnasse

Le 13 décembre, Alain Juppé, ministre d’État, ministre de la Défense et des anciens combattants a rendu visite aux militaires déployés dans le cadre du dispositif Vigipirate, à la gare Montparnasse.


mercredi 15 décembre 2010

Afghanistan : les ravitailleurs du ciel

Quotidiennement, les aéronefs de la FIAS (Force internationale d’assistance à la sécurité) assurent des missions d'appui aux troupes au sol. Pour offrir plus de temps de travail à ces avions, des phases de ravitaillement en vol sont organisées. Les avions ravitailleurs français C135 y participent. Découverte de leur mission.


mardi 14 décembre 2010

Ancien hôpital militaire de Fréjus : un exemple de restructuration réussi

Rétrocédé par le ministère de la défense à la communauté urbaine de Fréjus-St Raphaël en 2006, le site de l'ancien hôpital militaire de Fréjus est devenu aujourd'hui un pôle économique majeur dans le département du Var


lundi 13 décembre 2010

Afghanistan - Une chanson de Noël en mémoire des soldats tués

En mission en Afghanistan, Alexander Rawlins, soldat britannique, a composé une mélodie de Noël inspirée de son éprouvante expérience. Le titre, disponible dès aujourd’hui, fait un carton sur le Net. VIDEO




Avant ce 5 octobre 2009, « Xander » Rawlins n’écrivait que « des chansons où il était question de filles ». Mais ce lundi-là, le militaire anglais ne peut l’oublier. Lieutenant du 1er bataillon de grenadiers, âgé de 24 ans, il faisait partie d’une patrouille de dix soldats britanniques partie effectuer « une mission de routine » dans la province afghane du Helmand, au sud-ouest du pays. Une région réputée dangereuse, située aux portes du Pakistan, où pullulent les insurgés talibans. Lors de leur passage sur une route, quatre des dix militaires sont victimes d’une mine enfouie dans le sol. L’un d’entre eux, Jamie Janes, 20 ans, n’en réchappera pas. Ses compatriotes réussissent à repousser l’attaque soudaine d’un groupe de rebelles afghans, mais il est trop tard pour le jeune soldat qui décédera lors de son transfert à l’hôpital de campagne. Alexander Rawlins était à ses côtés, indemne.


De retour au campement, le jeune homme trouve le moyen d’exorciser sa peur, son impuissance et sa tristesse d’avoir vu son camarade mourir au combat. Comme James Blunt lorsqu’il servait au Kosovo avant d’embrasser, avec le succès que l’on connaît, une carrière de chanteur, « Xander » Rawlins compose une ballade consacrée à la mémoire des militaires britanniques tués en Afghanistan (346 sont décédés depuis l’engagement de leur pays dans le conflit), aux sentiments qu’il éprouve lui-même quelques semaines avant les fêtes de Noël, loin des siens, et décrit son quotidien dans une zone de guerre peu sûre. Il compose 1.000 Miles Apart (« A des milliers de kilomètres ») sur sa guitare sèche, tandis que ses camarades d’infortune tuent « les temps morts à jouer au foot ou aux cartes ».


Hit-parade et œuvres caritatives
« Je ne serai pas là à Noël, mais […] je ne veux pas que vous vous inquiétiez pour moi […] et je penserai à vous quand je serai au loin, et je penserai à vous le jour de Noël. Levez votre verre à ma santé et […] ayez une pensée pour ceux qui ne reviendront jamais », fredonne-t-il notamment. « Les gars aimaient bien chanter cette chanson avec moi et nous l’avons enregistrée sur une petite caméra digitale pour nos familles », explique-t-il aujourd’hui.


Mise en ligne sur le site Youtube, la chanson, illustrée par une vidéo tournée par ses compagnons et par lui-même lors de sa mission de cinq mois sur la zone de combat, fait un tabac. Au point qu’une maison de disques a jeté son dévolu sur le jeune soldat et met en vente le titre aujourd’hui, en espérant qu’il se hisse au sommet du hit-parade des chansons de Noël.


Alexander Rawlins, rentré en Angleterre, a indiqué sur une chaîne de télévision qu’il s’apprête à quitter l’armée. Et que tous les fonds qu’il percevra grâce à sa ballade seront intégralement versés à deux œuvres caritatives dévouées aux soldats blessés en Afghanistan. Depuis le début de la présence des forces internationale sur le terrain, 2010 est, pour elles, l’année la plus meurtrière avec 692 militaires tués. Dimanche, six soldats de l’Otan, dont la nationalité n’a pas été communiquée, sont décédés lors d’une attaque des talibans dans le sud du pays.



http://www.francesoir.fr/armee-etranger/afghanistan-une-chanson-de-noel-en-memoire-des-soldats-tues.70240

Afghanistan: 6 soldats de l'Otan tués

Six soldats de l'Otan ont été tués dimanche à la suite d'une attaque rebelle dans le sud de l'Afghanistan, a annoncé la force internationale de l'Otan (Isaf) dans un communiqué.


Il s'agit d'une des attaques les plus sanglantes pour les forces internationales depuis leur arrivée dans le pays pour chasser les talibans du pouvoir à la fin 2001.


Une partie des 30.000 hommes américains envoyés en renforts cette année par le président Barack Obama mène actuellement des offensives dans le sud, un des principaux bastions de la rébellion menée par les talibans.


Ces décès portent à 692 le nombre de militaires étrangers tués cette année, selon un décompte de l'AFP établi à partir du site internet spécialisé icasualties.org.


2010 est déjà, de très loin, l'année la plus meurtrière en neuf ans de guerre pour les forces internationales, qui essuient des pertes de plus en plus lourdes face à une insurrection qui s'est considérablement intensifiée et étendue géographiquement ces trois dernières années. 521 soldats étrangers avaient été tués en Afghanistan en 2009, une année déjà record.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/12/12/97001-20101212FILWWW00054-afghanistan-6-soldats-de-l-otan-tues.php

dimanche 12 décembre 2010

Le ministre d'Etat Alain Juppé rencontre pour la 1ère fois les membres du CSFM

Le mercredi 8 décembre, le ministre d’Etat Alain Juppé, ministre de la Défense et des Anciens combattants, a dialogué avec les membres de la 83e session du Conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM). L’occasion de féliciter le Conseil pour son travail sur le thème de « la concertation dans les armées ».


samedi 11 décembre 2010

Brigade franco allemande : un bataillon allemand s’installe en France

Le 291e bataillon de chasseurs reçoit le 10 décembre vendredi son drapeau, en l’honneur de sa récente implantation en France, à Illkirch près de Strasbourg


La cérémonie de remise de drapeau en l’honneur de l’ implantation du 291e bataillon de chasseurs aura lieu à Strasbourg, le 10 décembre 2010 à 15 heures au pavillon Joséphine de l’Orangerie à Strasbourg en présence du ministre d’Etat, ministre de la Défense et des anciens combattants, Alain Juppé , et son homologue allemand Karl-Theodor Zu Guttenberg.


Les deux ministres seront juste de retour de Fribourg où ils auront participé au sommet franco-allemand de défense et sécurité (CFADS), présidé par le chef de l’Etat Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel.






C’est la première fois qu’une unité de combat allemande s’installe en France depuis 1945. Le 291e bataillon de chasseurs d’Illkirch-Graffenstaden, unité de l’armée de terre allemande récemment créée dans le cadre de la Brigade franco-allemande se met en place progressivement depuis avril dernier conformément à son annonce le 7 février 2009 par le Président Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande. Cette implantation répond à la nécessité de donner une nouvelle impulsion à l’Europe de la défense.


La Brigade franco-allemande, première grande unité européenne sous commandement binational , fer de lance de la capacité de réaction rapide de l’Union européenne et de l’Otan , s’apprête à se déployer en Afghanistan et au Kosovo dans le courant de l’année 2011. Quelques 1 400 soldats de la brigade franco allemande se sont entraînés intensivement pendant deux semaines à Baumholder en Rhénanie Palatinat, afin de renforcer leurs capacités opérationnelles avant projection.



http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles2/bfa-un-bataillon-allemand-s-installe-en-france

vendredi 10 décembre 2010

Neige: l'armée assiste des Franciliens

Des moyens de l'armée ont été mobilisés hier soir pour venir en aide aux personnes bloquées par la neige en Ile-de-France, avec l'équipement de centres d'hébergement et la distribution de dizaines de milliers de rations individuelles, a indiqué jeudi le ministère de la Défense.


A la demande des préfectures, un pole logistique monté par la gendarmerie a notamment été ouvert au camp de Satory dans les Yvelines, avec la mise à disposition de 60 lits. 45 lycéens du lycée horticole de Saint-Germain-en-Laye, privé de chauffage, et deux de leurs accompagnateurs ont été hébergés d'urgence au camp militaire des Loges et un centre d'hébergement pour une quarantaine de personnes a été ouvert dans cette ville.


A Montlhéry (Essonne), l'armée a fourni 350 lits picots et quelque 450 couvertures pour l'accueil des sinistrés. Selon le ministère, un véhicule lourd a également été mobilisé pour participer au dégagement des camions qui encombraient la N118. Dans le Val-de-Marne, 110 lits ont enfin été mis à disposition pour équiper un centre d'hébergement pour personnes âgées au pavillon Baltard. Des camions légers de dépannage et de transport ont également été mobilisés.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/12/09/97001-20101209FILWWW00594-neige-l-armee-assiste-des-franciliens.php

jeudi 9 décembre 2010

Remise du prix de l'audace 2010

Le prix de l’Audace 2010 pour l’armée de Terre a récompensé la création, à partir de retours d’expériences d’Afghanistan, d’un kit de vision nocturne pour la mitrailleuse de 12,7mm.


mercredi 8 décembre 2010

Création du battle group Richelieu

La cérémonie de création du battle group Richelieu s’est déroulée au 2e régiment d’infanterie de marine (2e RIMa) d’Auvours le 25 novembre 2010. Elle a précédé sa projection début décembre en Afghanistan.



lundi 6 décembre 2010

Attentat Afghanistan: 4 soldats tués

Deux soldats de l'Otan et deux soldats afghans ont été tués dimanche par un attentat suicide sur un marché situé près de leurs bases militaires dans le sud-est de l'Afghanistan, près de la frontière pakistanaise, ont annoncé la police locale et l'Otan.
Un autre soldat de l'Otan a par ailleurs été tué par une attaque rebelle dans le sud, a par ailleurs annoncé la force internationale de l'Otan (Isaf). Ces décès portent à 678 le nombre de militaires étrangers tués en 2010, déjà une année record depuis leur arrivée à la fin 2001, selon un décompte établi par l'AFP à partir du site internet indépendant icasualties.org.


L'attaque suicide, perpétré à Gardez, capitale de la province de Paktia, a été revendiquée auprès de l'AFP par un porte-parole des rebelles talibans, Zabihullah Mujahed, par téléphone et depuis un lieu inconnu. "Il y a eu une explosion près d'une de nos bases opérationnelles dans le district de Gardez de la province de Paktia. Deux soldats de l'Isaf ont été tués", a déclaré le sergent Jason Haag.
"Il y a eu des soldats blessés", a-t-il ajouté sans en préciser le nombre ni la nationalité des victimes.


La quasi-totalité des soldats étrangers déployés dans le sud-est afghan sont américains. Les Etats-Unis fournissent plus des deux tiers des quelque 140.000 militaires des forces internationales déployées en Afghanistan. Deux soldats afghans ont également été tués et quatre blessés dans l'attentat, a déclaré Gulam Dastagir Rostumyar, le chef adjoint de la police de Paktia. Le porte-parole du ministère afghan de la Défense, le général Mohammad Zahir Azimi, a lui fait état de cinq soldats afghans blessés. La province de Paktika est, avec les provinces voisines de Paktia et de Khost, l'un des bastions du réseau Haqqani, l'un des principaux réseaux de la rébellion talibane, également implanté de l'autre côté de la frontière pakistanaise et impliqué dans de nombreuses et sanglantes attaques, notamment suicide, contre les forces afghanes et internationales.


Le 27 novembre, 13 personnes, des policiers pour la plupart, avaient été tuées dans un double attentat perpétré par des kamikazes déguisés en policiers dans un quartier général de la police à Sharan, capitale du Paktika. Le 30 décembre 2009, sept agents de la CIA avaient péri dans un attentat suicide dans une base militaire à Khost, l'une des pires attaques infligées aux Américains depuis leur arrivée à la tête de la coalition militaire internationale qui a chassé les talibans du pouvoir à la fin 2001.
Les attentats suicide sont, avec les bombes artisanales dissimulées sur les routes, les principaux moyens employés par les rebelles pour attaquer les forces gouvernementales et leurs alliés des forces internationales.


Les rebelles visent notamment la police et l'armée afghanes, censées assurer elles-mêmes la sécurité du pays d'ici la fin fin 2014 et permettre un retrait progressif des soldats américains et de l'Otan. La rébellion, au départ concentrée dans ses bastions du sud et de l'est, le long de la frontière pakistanaise, a gagné du terrain ces dernières années, infligeant des pertes de plus en plus lourdes aux forces internationales malgré l'envoi régulier de renforts, notamment américains. 2009 avait déjà été une année record en la matière avec 521 soldats étrangers tués.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/12/05/97001-20101205FILWWW00098-attentat-afghanistan-4-soldats-tues.php

dimanche 5 décembre 2010

« Grand froid » : la Défense ouvre 900 places pour les SDF

Le ministère de la Défense a mis à disposition près de 900 places d’hébergement pour les sans-abris. Une contribution précieuse, en période de grand froid, pour les associations d’aide aux SDF.


Dans le cadre du plan « grand froid », le ministère de la Défense a mis à disposition des sans-abris près de 700 places d’hébergement en Ile-de-France et 200 places en province.


Des locaux militaires sont mis chaque hiver à disposition des associations qui centralisent les demandes d'hébergement. Le 1er décembre, en Ile-de France, 386 personnes étaient hébergées à la caserne de Gley (Paris) et 24 au camp de Satory (Yvelines). Cette caserne pourra accueillir si nécessaire jusqu’à 40 personnes. D’autres structures militaires ont également des places disponibles : 160 au Fort de Nogent à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) et 100 sur la base aérienne 217 de Brétigny (Oise).


« On ouvre les portes des bâtiments militaires pour loger les sans-abri. Après, ils sont pris en charge par différentes associations, comme l’Armée du Salut au fort de Nogent par exemple », a précisé le porte-parole du ministère de la Défense.


Près de 100 000 personnes seraient sans domicile fixe en France. Les capacités d’hébergement de ces sans-abris augmentent dès lors que le plan « grand froid » est déclenché, comme c’est le cas actuellement.


http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles2/grand-froid-la-defense-ouvre-900-places-pour-les-sdf
hebergeur image

samedi 4 décembre 2010

La France restera "jusqu'à la fin" en Afghanistan

La France restera engagé en Afghanistan "jusqu'à la fin", a déclaré l'ancien ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner au secrétaire américain à la défense Robert Gates en janvier 2010, selon une note diplomatique confidentielle révélée par WikiLeaks, rapporte Le Monde du vendredi 4 décembre.


Le quotidien affirme que d'après les documents de WikiLeaks "le message envoyé aux Américains [est que] la France sera en Afghanistan un allié sur la longue durée". Depuis dimanche, WikiLeaks révèle au compte goutte quelques 251.287 télégrammes diplomatiques.


La question de la guerre en Afghanistan reste toutefois sensible en France, Nicolas Sarkozy a tout fait pour ménager l'opinion publique française.


Dans un télégramme du 28 octobre révélé par WikiLeaks, l'ambassade américain explique que "les officiels français ont demandé que les Etats-Unis aident à convaincre l'opinion publique" française que "les alliés ont une influence sur la stratégie civile et militaire".


Nicolas Sarkozy "a été jusqu'à récemment un vrai atlantiste", mais "il cherche actuellement à se distancer des Etats-Unis et à améliorer sa popularité", explique le général Georgelin dans un document daté du 25 novembre.


Aujourd'hui, le contingent français en Afghanistan est de 3.750 soldats.






Hamid Karzaï est "un individu paranoïaque"


Par ailleurs, les Etats-Unis se disent exaspérés par l'omniprésence de la corruption en Afghanistan et par la vision "paranoïaque" du monde de son président Hamid Karzaï, selon d'autres notes diplomatiques américaines publiés par le New York Times. Les Etats-Unis s'inquiètent également du rôle joué par l'Iran en Afghanistan, évoquant notamment des informations faisant état d'un soutien apporté par Téhéran aux insurgés talibans.


Selon une des notes, plus de 190 millions de dollars ont transité depuis l'aéroport de Kaboul vers Dubaï entre juillet et septembre, à l'époque de la réélection de Hamid Karzaï, qui avait déclenché des protestations internationales en raison de soupçons de fraude. Même si l'essentiel de cet argent provenait d'Afghans inquiets pour la stabilité du pays, une des notes diplomatiques souligne qu'Ahmad Zia Massoud, à l'époque vice-président, s'est rendu aux Emirats Arabes unis avec 52 millions de dollars.


Dans les télégrammes diplomatiques, l'ambassadeur américain Karl Eikenberry exprime ses inquiétudes face à l'étendue de la corruption dans le pays et la façon de penser de Hamid Karzaï, adepte de théories du complot. Il dépeint notamment Hamid Karzaï comme "un individu paranoïaque et faible peu familier avec les bases de la construction d'un pays", mais qui se voit comme "un héros national qui peut sauver le pays de la division".


Dans une autre note, l'ambassadeur souligne à quel point il est difficile de "combattre la corruption et de créer un lien entre le peuple et son gouvernement, alors que des responsables clé de ce gouvernement sont eux-même corrompus".


http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20101203.OBS4119/la-france-restera-jusqu-a-la-fin-en-afghanistan.html
hebergeur image

vendredi 3 décembre 2010

Bruyères-et-Montbérault Un militaire permet un heureux sauvetage

L'adjudant Girard, sous-officier du Centre d'entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB) de Sissonne, a permis le sauvetage d'une personne âgée, jeudi matin, à Bruyères-et-Montbérault.
Lorsqu'il quitte son domicile, l'attention du militaire est attirée par un comportement insolite. Un chien gratte à la porte d'une habitation. Ce chien, il le connaît bien puisqu'il le croise tous les matins avec son maître. Il comprend immédiatement que quelque chose d'anormal se passe.
Il décide d'alerter aussitôt les pompiers. Il s'avère que le maître de l'animal a disparu. Le sous-officier participe alors activement aux recherches avec les sauveteurs.
La mobilisation paye puisque, rapidement, la personne âgée est retrouvée inconsciente, sur le dos, en bordure de chemin.
Étant donné les conditions climatiques très rigoureuses, sans cette initiative et l'intervention rapide du militaire, cette personne aurait pu décéder.
Dans un tel cas, précise-t-on du côté du CENZUB, une demande de récompense est adressée à la chaîne hiérarchique pour le mettre à l'honneur.

http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/bruyeres-et-montberault-un-militaire-permet-un-heureux-sauvetage

Kit de vision nocturne pour 12.7 - Prix de l'audace 2010


mercredi 1 décembre 2010