mardi 31 mai 2016

Relais Nungesser

Un interlocuteur privilégié de toutes les forces sur le territoire national

Ce 18 mai 2016 a eu lieu une journée d'accueil des nouveaux arrivants au COM TN . Ce fut l'occasion pour les futurs mutés de se rendre compte de la charge de travail qui les attend. Quatre-vingt personnels d'active et de réserves constitueront ce commandement pour le territoire national. Objectifs être prêt pour janvier 2017. La création de ce commandement aura lieu le 19 octobre à l'école militaire. Depuis toujours, l’armée de Terre a participé à la protection et à la sécurité du territoire. Elle est un acteur majeur des plans VIGIPIRATE, HÉPHAÏSTOS et HARPIE. Elle est aussi en mesure d’intervenir lors de catastrophes naturelles, crises sanitaires, accidents industriels et pour la sécurisation de grands événements. Depuis le 7 janvier 2015, le déploiement sur le TN représente sa plus grosse opération avec plus de 6 000 hommes. SENTINELLE a démontré le besoin de coordonner les nombreux acteurs sur le terrain et la nécessité de créer un échelon central capable d’être l’interlocuteur privilégié de toutes les forces interarmes, interarmées, mais aussi interministérielles. Chef d’orchestre Le général Gaëtan Poncelin de Raucourt, premier chef du commandement du territoire national (COM TN), présente la création et les enjeux de cette entité : « quand le chef d’état-major de l’armée de Terre a présenté son modèle "Au contact", les premières attaques de Paris n’avaient pas encore eu lieu. Pourtant, dans les 13 piliers qui en constituaient l’ossature, apparaissait clairement un échelon de commandement TN. Le général Bosser[1] avait compris que le territoire national serait un des grands enjeux de l’armée de Terre. Mais pour rendre le projet cohérent, il était nécessaire de disposer d’un commandement dédié. »

Baptême de la 310e promotion - Sous-officiers de Verdun

lundi 30 mai 2016

30 mai Soldat d'hier et d'aujourd'hui Centenaire Verdun

Fort de Nogent

Les chiens du 132e bataillon de Suippes se préparent pour assurer la sécurité des stades de l'Euro 2016

Bienvenue dans l’un des plus grands chenils d’Europe. Capacité d’accueil : 700 chiens. Là, regroupés sur un hectare situé au cœur de l’immense ferme du Piémont, quartier général du 132 e  régiment cynophile de l’armée de terre, près de 400 chiens militaires s’entraînent. Pour les encadrer, plus d’un demi-millier de militaires, parmi lesquels 400 maîtres-chiens. Ce jour d’avril, 252 chiens sont recensés ; les autres étant déployés sur diverses missions.

Binôme

Sur chaque courette est inscrit le nom du chien qui y réside, le grammage des rations du soir et du matin, un code couleur qui correspond au type d’aliment (« très haute énergie », « maintenance ») et, bien sûr, grade et nom du maître. Car chaque chien a son maître. Si, avant un départ en mission, le chien a un pépin, le maître ne partira pas. « En opération, on ne peut utiliser le chien que si on a été breveté avec » , résume Éric Séné, au « 132 » depuis 1999. Un second code couleur traduit l’éventuel excès d’agressivité du chien. Seul son maître, choisi pour son habitude à gérer des chiens difficiles, est alors autorisé à assurer ses sorties quotidiennes.

Alimentation

Ici, on dévore 1,7 tonne de croquettes à la semaine. Le stock actuel est fourni par Royal Canin qui avait remporté le dernier marché portant sur trois ans. Appel d’offres qui inclut notamment des tests à l’aveugle pendant un mois – sacs de croquettes neutres, sans logo – et analyses de selles et d’évolution de pesée auprès des chiens testeurs. « Nos chiens ont une activité très soutenue, vivent dehors, le produit qu’on va leur donner est essentiel », poursuit Éric Séné. Précisons que les chiens du « 132 » ne mangent jamais de viande « car ça ne couvre pas l’ensemble des besoins alimentaires du chien et durant les opérations extérieures, cela demanderait une logistique trop importante ».

Quarantaine

Au fond du site, derrière les chenils des trois compagnies du « 132 », se découvre le chenil de quarantaine. Capacité : quarante chiens. Un passage obligé de trois semaines pour les chiens qui reviennent d’Opex - traduire : opérations extérieures, longues de quatre ou six mois. Au-delà d’éventuelles infections, ce passage doit permettre à l’animal de « redescendre en pression ».

Races

Environ 70 % des chiens du « 132 » sont des bergers malinois, race qui se distingue par « sa réceptivité au dressage » et « ses capacités d’intervention »  ; 20 % sont des bergers allemands, utilisés pour leurs capacités à détecter les explosifs ; 10 % sont des bergers Tervuren ou hollandais. Poids moyen : 30 kilos « mais ça peut aller jusqu’à 40 selon les gabarits ». Parmi les mâles, aucun n’est castré. Cela fait deux ans que le « 132 » achète des femelles.

Achat

Quiconque, particulier ou éleveur, peut contacter le « 132 » pour proposer son chien, lequel sera ensuite testé, selon un protocole strict, par la cellule achat du bataillon, habituée à voyager en France mais aussi en Belgique, Hollande et Allemagne, où résident des « rabatteurs » chargés d’effectuer une présélection. « La majeure partie des chiens est achetée à l’étranger, précise l’adjudant Mickaël Laigneau. Au-delà de son âge, l’aspect sanitaire (voir par ailleurs) et ses capacités physiques, le test d’achat consiste à évaluer son goût pour le jeu, sa pugnacité, son courage – on va aller le provoquer, avec et sans arme. Les dangereux et les peureux sont écartés. »

« Mordant manchette »

Comme tout visiteur nous étaient réservés une petite surprise : passer le test du « mordant manchette ». Le principe : se faire mordre par un chien – tenu en laisse, tout de même – un avant-bras dûment protégé. Objectif : sentir « la pression des crocs du chien ». Euh… mission accomplie, donc.

http://www.lunion.fr/734444/article/2016-05-29/photos-les-chiens-du-132e-bataillon-de-suippes-se-preparent-pour-assurer-la-secu

dimanche 29 mai 2016

PROTEGER, ALERTER, SECOURIR... Les marsouins à l'honneur

hebergement d'image
Jeudi 26 mai, vers 10h, non loin de Poitiers, les caporaux-chefs de 1re classe Ludovic et Cyril du régiment d’infanterie chars de marine (RICM) se rendent en direction de Beaumont. Soudain, devant eux, un véhicule sort brutalement de la route. Ils prennent alors l'initiative de s'arrêter pour intervenir.

[PROTEGER] Rapidement, Cyril balise la zone et fait signe aux véhicules de rale...
ntir afin d'éviter un éventuel sur-accident.

[ALERTER] En parallèle, Ludovic contacte le 18 pour leur fournir les premiers éléments de l’accident en restant aux côtés de la victime pour la rassurer.

[SECOURIR] Appuyé par une ambulance passant sur la voie, Ludovic pose un collier cervical et se positionne en maintien de tête jusqu’à l’arrivée des pompiers et de la gendarmerie sur le site. La victime, une femme de 72 ans, venait de faire un malaise

Leur réactivité a permis de rassurer la victime, de la protéger tout en assurant la protection des lieux de l’accident, d’alerter les pompiers. Restés en permanence sur zone, les deux marsouins du RICM ont su mettre à profit leurs compétences et qualifications. Formateurs en secourisme au RICM, ils ont fait honneur à leur régiment. L'
Armée de Terre est fière de compter dans ces rangs, des militaires dotés d'un sens civique exemplaire.

Entrainement Légion Étrangère, Training has the Foreign Legion 2016

Verdun : le déluge de feu et de fer

French Army: Ground Forces - Armée Française : Forces Terrestres 2016

samedi 28 mai 2016

Un nouveau Mémorial de Verdun autour de "l'Histoire partagée"

Frappe planifiée contre Daech au sud de Sinjar en Irak

À Verdun, des bénévoles font renaître les tranchées ensevelies

La France brille aux Invictus Games 2016

Témoignage d'un parcours de vie du militaire blessé

Présentation des Rencontres militaires blessures et sport (2/2)

vendredi 27 mai 2016

Présentation des rencontres militaires blessures et sport (1/2

Dordogne : un militaire de Gironde trouve la mort en exercice

Le soldat parachutiste de 31 ans, issu d'un régiment basé en Gironde, a été pris d'un malaise
Dans la nuit de jeudi à ce vendredi, un sous-officier du 13e régiment de dragons parachutistes (RDP), basé à Martignas-sur-Jalle en Gironde, a perdu la vie lors d'un exercice réalisé en Dordogne. C'est un communiqué de l'armée de terre, posté sur le réseau social Twitter, qui l'a annoncé en fin de matinée. 
Père de famille
Selon le communiqué, le soldat, un homme de 31 ans père d'un enfant en bas âge, a été pris d'un violent malaise au cours d'un exercice. Malgré les soins prodigués par ses camarades, puis par les pompiers et une équipe médicalisée du Samu, il est décédé aux environs de 3 heures du matin.
Ce sergent avait dix années de service, toutes passées au 13e RDP.
http://www.sudouest.fr/2016/05/27/dordogne-un-parachutiste-de-l-armee-de-terre-decede-en-exercice-2378385-1980.php

27 mai 2016 Inauguration de la salle du pont Vrbanja

27 mai Journée nationale de la Résistance

mardi 24 mai 2016

[À L'HONNEUR] Une patrouille ‪#‎sentinelle‬ fait preuve de bravoure

hebergement d'image
Le dimanche 22 mai, une patrouille Sentinelle du 16e bataillon de chasseurs circule sur la rocade Est de Lyon. Vers 18h30 les militaires sont témoins d’un accident de la route : un véhicule est renversé suite à un aquaplaning. En intervenant rapidement pour porter secours aux victimes, ils parviennent à sortir les passagers du véhicule puis à les mettre à l’abri afin d’éviter le sur-accident.
Les secours qu...
i avaient été alertés arrivent 5 minutes plus tard. 4 personnes dont 2 enfants ont ainsi pu être sauvés.
Plus tard, vers 21h, cette même patrouille tombe sur une caravane en feu dans le tunnel de la rocade EST. Ils bloquent la circulation et s'assurent que personne ne soit blessé en attentant les pompiers.
Par leurs actions rapides et courageuses, les militaires ont pu sauver et rassurer des personnes tout en évitant le sur-accident dans des conditions climatiques difficiles. L'
Armée de Terre est fière de compter dans ces rangs des militaires dotés d'un sens civique exemplaire

La musique de la BSPP au 30e Festival Tattoo de Saint-Quentin

Un jeune au CIRFA Air

Et toi Michel, c'est quoi ton job ?

lundi 23 mai 2016

519e groupe de transit maritime

[Intégrale] Verdun, les artisans de la Mémoire(#JDEF)

[HOMMAGE de la gendarmerie de l'Aisne et remerciements

hebergement d'image
Communication des gendarmes de l'Aisne :

Toute l'Institution est endeuillée après les drames de Cauterets et de Gassin qui ont coûté la vie à cinq gendarmes : l'adjudant-chef Loussalez-Artets (PGHM de Pierrefitte-Nestalas), l'adjudant-chef Cavaillès (PGHM de Pierrefitte-Nestalas), le major Jamet (DAG de Tarbes), le capitaine Royer (DAG de Tarbes) et l'adjudant Nicolas (Antenne GIGN d'Orange)....

Nous tenions à vous remercier pour tous vos messages et témoignages de soutien après la perte de 5 des nôtres. Comme vous avez été nombreux à le souligner, derrière ces noms, il y a des visages, des hommes et des familles terriblement touchées.

Toutes nos pensées comme les vôtres vont d'abord aux familles et aux camarades de travail.

Toute une histoire - GIGN, Raid qui sont ces hommes d'élite sur France 2

vendredi 20 mai 2016

Vol MS 804 d’Egypt Air : décès d’un élève-officier tchadien de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr

hebergement d'image
Vol MS 804 d’Egypt Air : décès d’un élève-officier tchadien de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr
L’armée de Terre déplore la disparition, le 19 mai 2016, de l’élève officier tchadien Seitchi MAHAMAT, passager du vol MS 804 d’Egypt Air. En formation en deuxième année à l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, particulièrement travailleur et méritant, très apprécié de ses camarades et de son encadrement et très bien intégré au sein de son environnement français, il se trouvait à bord de cet aéronef alors qu’il bénéficiait d’une permission qu’il devait passer au Tchad.
L'armée de Terre exprime sa plus grande tristesse à l'annonce de sa disparition. Elle s'associe à la douleur de sa famille, de ses proches, de l’armée tchadienne et de ses camarades des Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan.

Cross aquatique dans Castres

Les réactions de compassion se multiplient après le crash de l'hélicoptère de la gendarmerie dans les Hautes-Pyrénées

Le crash de l'hélicoptère de la gendarmerie, vendredi à la mi-journée, lors d'une mission d'altitude à Cauterets, qui a provoqué la mort de 4 gendarmes, suscite beaucoup d'émotion sur les réseaux sociaux, notamment chez les "officiels
Les réactions n'ont pas tardé après le crash de l'hélicoptère de la gendarmerie de Tarbes, qui s'est écrasé vendredi peu avant midi dans les Hautes-Pyrénées, lors d'une mission en altitude à Cauterets, tuant les quatre militaires qui se trouvaient à bord : le pilote, le copilote et deux gendarmes du Peloton de gendarmerie de haute-montagne de Pierrefitte-Nestalas (Hautes-Pyrénées).

Le président de la République François Hollande a adressé "ses condoléances aux proches des 4 gendarmes" :

Le président @fhollande adresse ses condoléances aux proches des 4 gendarmes décédés dans un accident d'hélicoptère http://www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/accident-helicoptere-gendarmerie-nationale/ 

Moselle: un militaire tué au cours d'un exercice

Un militaire d'une trentaine d'années est mort hier à Longeville-lès-Saint-Avold (Moselle) dans l'accident d'un véhicule blindé qui s'est retourné au cours d'un exercice. Ce caporal-chef du 3e régiment de hussards de Metz était chef de bord dans ce véhicule blindé, qui servait de véhicule-école, a expliqué la cellule communication du régiment. Le chauffeur a été légèrement blessé dans l'accident, qui s'est déroulé sur une route départementale. Une enquête de gendarmerie est en cours pour déterminer les circonstances de l'accident. Le 3e régiment de hussards de Metz est un régiment blindé de la brigade franco-allemande.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

Centenaire de la Bataille de Verdun, teaser épisode 4 : La Voie Sacrée

Et toi Michel, c'est quoi ton job ?

jeudi 19 mai 2016

Des héros très discrets GIGN

Un hommage a été rendu au 5e régiment de cuirassiers à la Besace

Samedi après-midi, l’Association patriotique du souvenir des combats de Stonne et des villages environnants a organisé une cérémonie d’hommage devant la stèle du 5 e  régiment de cuirassiers, implanté sur la commune de la Besace. Une façon de perpétuer le souvenir de tous ceux qui ont combattu dans le secteur entre le 14 et le 20 mai 1940, en particulier le 5 e  régiment de cuirassiers. Plusieurs personnalités, dont le général de Pouilly ayant commandé le 5 e  cuirassier, dix sept porte-drapeaux et des anciens combattants ont pu entendre le président de l’association le Miroir, accompagné de plusieurs participants habillés en soldats de l’époque, retracer l’historique des combats sur les onze lieux de recueillement du parcours où ont été déposées des gerbes de fleurs.
http://www.lunion.fr/126/region/ardennes/sedan

Devenir Volontaire, Episode 11 : "Remise des brevets"

Un nouveau 9 au 1er RI

samedi 14 mai 2016

Premier rapport annuel d'activité des médiateurs militaires

Présentation du colloque "Armées-Jeunesse : vivre la Défense"

Carcassonne (11) : le 3ème RPIMa s'entraîne à la guérilla urbaine dans l'ancien hôpital

C'est un terrain de jeu plus vrai que nature pour les militaires du 3e Régiment de parachutistes d'infanterie de marine de Carcassonne. Depuis 2 mois, ils peuvent s'entraîner dans l'ancien hôpital de la cité audoise. Une forme d'entraînement à la guérilla urbaine.
Depuis le mois de mars, le 3ème RPIMa s'entraîne dans l'ancien hôpital de Carcassonne.

4.500 m2 de terrain d'entraînement
Une convention a été signée avec le centre hospitalier pour pouvoir utiliser les 4.500 m2 de l'hôpital fermé depuis 2014. Pour les militaires, c'est un outil précieux et unique pour l'entraînement aux combats urbains qui sont propres aux guerres modernes.

Des combats très réalistes en milieu urbain


Jeudi matin, une cinquantaine de combattants prenaient d'assaut le bâtiment tenu par une dizaine de rebelles. Les combats sont très réalistes même si les tirs se font à blanc. Le site pourrait bientôt être utilisé par d'autres régiments ou d'autres armes.


Carcassonne (11) : le 3ème RPIMa s'entraîne à la guérilla urbaine dans l'ancien hôpital

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/aude/carcassonne

jeudi 12 mai 2016

Legion Etrangere - The Recruit

Départ en mission au nord du Mali pour le bataillon de Chasseurs Alpins d'Annecy

Aboutissement d'une rude période de préparation, ce départ est à la fois une libération et un déchirement pour ces soldats. Ils laissent leurs familles pour quatre mois, et s'engagent dans une opération de lutte anti-terroriste située dans une zone stratégique, toujours sous tension.

La mission de ces 170 hommes : former les forces armées maliennes, et continuer à affaiblir le réseau des groupes armés terroristes sur le terrain.
Dans quelques jours un nouveau contingent quittera Annecy. Au total, plus de 300 chasseurs alpins vont être déployés au nord du Mali jusqu'à la fin du mois de septembre

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/haute-savoie
départ militaires pour le Mali

[Invictus Games 2016] Le major général des armées soutient nos athlètes

Invictus Games 2016] Présentation de l'équipe de France

mercredi 11 mai 2016

La vie embarquée dans la Marine nationale

Les jeunes appelés à chanter «leur Marseillaise»

Le ministère de la Défense organise un concours de chant qui s'adresse aux 18-25 ans. Ils doivent poster une video d'eux interprétant le premier couplet de la Marseillaise et la poster sur YouTube
Allons! Enfants de la patrie! Le jour de gloire est arrivé!».... C'est par ces mots que les candidats au concours «Chante ta Marseillaise» devront commencer leur interprétation de l'hymne national. Ce «The Voice» de la défense, est lancé par le ministère de la Défense. Il s'adresse aux jeunes de 18 à 25 ans qui sont invités à interprèter en français et en respectant le texte le 1er couplet de ce chant patriotique composé en 1792 par Rouget de Lisle. Chant qui est devenu définitivement l'hymne national français en 1879, sous la 3ème République.
Les candidats devront enregistrer une video et la poster sur Youtube. Cela, jusqu'au 22 mai 2016. Pour participer, il suffit de remplir un formulaire mis en ligne sur le site du ministère de la Défense et le renvoyer par mail à chantetamarseillaise2016@gmail.com. «Tous les styles musicaux sont acceptés», précise le ministère dans un communiqué.

Réaffirmer les valeurs de l'hymne national

Un jury composé de 10 membres sélectionnera les 10 meilleures interprétations. Le gagnant remportera une caméra sportive, le second pourra suivre une formation à la vidéo de 5 jours à l'ECPAD (Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la défense) et le troisème embarquera sur un navire de la Marine française pour plusieurs jours. Les 3 premiers recevront également une invitation pour assister au défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées. Les résultats de ce concours inédit seront rendus publics le 21 juin prochain.
Ce concours qui s'inscrit dans le cadre du programme «2016, année de la Marseillaise» vise à «réaffirmer les valeurs portées par l'hymne national auprès des jeunes», précise le ministère de la défense. Il doit permettre à la jeunesse de se le «réapproprier». Il s'agit aussi «d'entretenir et d'animer les liens indissociables entre la Nation, la Défense et la jeunesse», conclut l'hôtel de Brienne.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/index.php

Belfort : le 35e régiment d’infanterie ouvre une nouvelle compagnie

Dans l’armée, plus de compagnies sont amenées à fermer plutôt qu’à ouvrir. A Belfort, au 35e RI (Régiment d’infanterie, la 11e Cie a tiré sa révérence en 2011, avec la création de la base de défense. En revanche, la dernière création remontait aux années 90.
Mais le 24 mai, une 7e compagnie (mais 9e de nom, lire ci-contre) verra officiellement le jour sur le quartier Maud’huy. « Après les attentats de janvier 2015, le gouvernement a décidé une montée en puissance des effectifs de l’armée de terre, pour atteindre 77.000 soldats d’ici fin 2016, soit 11.000 de plus », précise le capitaine Fabien*, officier supérieur adjoint. Conséquence, chaque régiment d’infanterie va créer une unité supplémentaire pouvant atteindre jusqu’à 177 hommes.
La phase de surrecrutement a été lancée dès la décision connue. Le chef de corps, le lieutenant-colonel Paul Bury, a choisi de mixer les profils dans la nouvelle unité, qui sera composée de nouveaux venus, mais également de militaires engagés depuis plusieurs années.

1.100 hommes à terme

La 9e compagnie des Phoenix ne sera pas au complet avant le 1er semestre 2016. Dans un premier temps, elle fonctionnera avec une cinquantaine de soldats. « Mais elle doit être opérationnelle pour être projetée en opération extérieure dès le 1er semestre 2017 », ajoute le Cne Fabien. Dès le mois de juin, elle sera engagée dans le cadre de l’opération Sentinelle.
En attendant la construction du nouveau bâtiment destiné à les loger, les militaires seront hébergés dans des dispositifs provisoires. Les travaux du bâtiment en L débuteront en août, près de la place d’Armes, sur le quartier Maud’huy et doivent s’achever pour le mois de janvier 2017.
Lorsque l’effectif du 35 sera au complet, il dépassera le millier d’hommes, pour atteindre 1.100 militaires précisément. « Ce recrutement, c’est une carte supplémentaire dans le jeu du régiment », confie le Cne Fabien. Mais aussi dans celui de la ville de Belfort, qui devrait bénéficier des retombées économiques, les militaires venant pour plusieurs avec leurs familles.

http://c.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2016/05/10/belfort-le-35e-regiment-d-infanterie-ouvre-une-nouvelle-compagnie

Verdun, les artisans de la Mémoire

[#Métier] Spécialiste réseaux informatiques et sécurité des SIC

mardi 10 mai 2016

Création d’une nouvelle compagnie au 7ème BCA de Varces

C’est historique ! Ce mardi matin, une 6e compagnie a été officiellement créée au sein du 7e bataillon de chasseurs alpins (basé à Varces, en Isère) lors d’une cérémonie à Vassieux-en-Vercors. Une réponse à la volonté du gouvernement de renforcer les effectifs de l’armée face à la menace terroriste et à l’état d’urgence. Pour l’heure, seule l’une des quatre sections de combat (55 personnels) est constituée et sera bientôt envoyée sur des opérations intérieures, d’abord, puis extérieures. À terme, ce sont 168 militaires supplémentaires qui seront déployés d’ici fin 2017.
http://www.ledauphine.com/

French Army: Ground Forces - Armée Française : Forces Terrestres 2016

[#Recrutement] Le stage MAQUIS des fusiliers de l'air (à revoir)

Légion étrangère 2 Régiment Etranger d'Infanterie Section de Reconnaissance Régimentaire

Combat 3.0



Le combat numérique est celui des guerres de demain, comme en atteste le Livre blanc de 2013 qui en a fait une priorité nationale. L’armée de Terre, aux côtés des autres armées, directions et services du ministère, prend toute sa place dans ce domaine qui revêt une dimension stratégique. Avis aux professionnels et curieux du thème : une conférence, présidée par le général commandant l’école des transmissions (lien bio gnl + écoles), se tient ce mardi 10 mai à l’école militaire.

Quelle place pour l’armée de Terre dans la sphère cyber ? En quoi le modèle Au Contact permet de répondre aux défis du combat numérique ? Quels en sont les enjeux pour nos forces terrestres, sur le territoire national comme en opérations ? Comment faire converger les compétences, militaires et civiles, publiques et privées, au profit du ministère de la Défense et de la communauté cyber ?
Autant de questions qui trouveront une réponse ainsi que des axes de réflexion le mardi 10 mai lors de la conférence sur la cybersécurité tenue à l’école militaire et animée par le général Maurice, commandant l’école des transmissions.

Zoom cyber

Oui, le combat numérique est désormais au cœur de tous les enjeux de défense et de sécurité. Ces dernières années, des attaques de plus en plus sophistiquées et ciblées ont pour la première fois explicitement visé la neutralisation de systèmes critiques, même non connectés à Internet. Outre la protection des informations, la fiabilité et la résilience des systèmes d’armes représentent donc aujourd’hui un enjeu majeur pour nos armées.
De nombreuses mesures ont déjà été prises, à la fois pour fortement renforcer notre posture de cybersécurité - qui repose sur un volet préventif de protection et un volet actif de défense des systèmes, mais également pour développer une capacité offensive. (faire lien avec article defnet)
Ainsi, les moyens humains qui sont consacrés à la cyberdéfense seront sensiblement renforcés, à la hauteur des efforts consentis par nos principaux partenaires européens.

Rappel : qu’est-ce que la cyberprotection ?

La cyberprotection (protection des systèmes d’information) est conduite par la chaîne fonctionnelle de la sécurité des systèmes d’information (SSI). Elle recouvre l’ensemble des moyens et des méthodes pour protéger l’information, les systèmes d’information et les réseaux de communication contre des erreurs ou des actions malveillantes.
L’armée de Terre applique la politique de sécurité définie et dispose du bureau central de sécurité des systèmes d’information des armées et du centre de cyberprotection des armées.

mardi 3 mai 2016

Camerone au 2° REP

hebergement d'image
Le 2e régiment étranger de parachutistes (2e REP) a commémoré le 153e anniversaire du combat de Camerone samedi 30 avril au camp Raffalli. La cérémonie, rythmée par la Fanfare du 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins, a été marquée par la remise de l’olive aux couleurs de la médaille militaire sur la fourragère aux couleurs de la valeur militaire ornant le drapeau du régiment. Cité à l’ordre de l’armée pour les interventions de Kolwezi en 1978, en Afghanistan en 2010... et en 2011 et au Mali en 2013, le 2e REP est la seule unité de l’Armée de Terre à avoir obtenu cette distinction, remise sur le drapeau par le général BELLOT des MINIERES commandant la 11e brigade parachutiste et ancien chef de corps du 2e REP. Une fois lecture du récit de Camerone faite, un défilé a clôturé la prise d’armes avant que civils et militaires poursuivent ensemble les festivités à la kermesse du régiment tout au long du week-end

Etat d’urgence : Une sixième compagnie créée au sein du 7e Bataillon de chasseurs alpins

Compte tenu des évènements récents et de l’état d’urgence décrété par le Président de la République, les militaires sont fortement sollicités sur le territoire, mais aussi sur des théâtres d’opérations extérieures. Pour pallier à un besoin rapide de recrutement,
le 7e bataillon de chasseurs alpins répond présent en augmentant ses effectifs afin de créer une nouvelle compagnie de combat opérationnelle immédiatement. C’est mardi 10 mai à Vassieux-en-Vercors, que cette sixième compagnie sera créée officiellement. Une cérémonie placée sous les ordres du Lieutenant-Colonel (TA) Pierre-Philippe André, verra le capitaine Olivier prendre la tête de cette nouvelle compagnie, en tant que commandant d’unité. Celle-ci portera le nom de Sidi-Brahim, un symbole fort et riche d’histoire pour les chasseurs alpins. Elle se déroulera donc en présence de nombreuses autorités civiles et militaires

http://www.ledauphine.com/drome/2016/05/03/etat-d-urgence-une-sixieme-compagnie-creee-au-sein-du-7e-bataillon-de-chasseurs-alpins

Clip présentation Ramex Delta Tactical Display

Un nouveau centre d'entraînement de l'Armée de terre à Sissonne (02)

Suite aux attentats, la France veut augmenter les effectifs de son Armée de Terre. Objectif : passer de 66 à 77.000 soldats d'ici à la fin de l'année. Pour répondre aux besoins, 2 nouveaux centres d'entraînement viennent d'ouvrir. L'un est à Mourmelon, en Champagne; l'autre à Sissonne, dans l'Aisne
http://france3-regions.francetvinfo.fr/picardie/aisne
Nouveau centre d'entraînement de l'Armée de terre à Sissonne (02)

[#Recrutement] Le stage MAQUIS des fusiliers de l'air

[Invictus Games 2016] Dernier entraînement avant le coup d'envoi

3e régiment du matériel

lundi 2 mai 2016

A l'honneur : Sentinelle‬ patrouille en gare de Strasbourg

hebergement d'image
Le 23 avril, un détachement ‪#‎Sentinelle‬ patrouille en gare de Strasbourg lorsqu’un individu se précipite vers un des soldats pour l’agresser avec une arme blanche.
Engagés dans l’opération depuis plusieurs semaines, la patrouille Sentinelle évoluait dans l’enceinte de la gare de Strasbourg quand un homme agresse le soldat placé en arrière du groupe et le blesse très légèrement à la joue. Ce dernier, par sa maîtrise des techniques d’intervention et d’opération... rapprochées (TIOR) repousse l’individu lorsque ce dernier revient à la charge. L’agresseur s’enfuit alors immédiatement. Pendant ce temps, craignant que l’homme ne possède une ceinture d’explosifs sous son manteau, le reste de l’équipe met aussitôt à l’abri la population présente sur les lieux. Grâce aux témoignages de la patrouille, les forces de sécurité intérieures ont rapidement pour lancer des premières investigations.
Les militaires ont été félicités par le préfet de la zone de défense et de sécurité Est dès le lendemain pour leur courage, réactivité et sang-froid. Le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, en visite à Strasbourg a également tenu a rencontrer les soldats pour saluer leur acte de bravoure.
Depuis janvier 2015, plus de 2000 soldats ont été engagés en zone de défense et de sécurité Est pour participer à l’opération Sentinelle. Agissant sur réquisition préfectorale, et en appui des forces de sécurité intérieure, la force Sentinelle opère sur l’ensemble du territoire. À Strasbourg, la force patrouille à pied ou en véhicule pour protéger de nombreux lieux d’intérêt sensibles, de manière statique ou dynamique.

Aubagne - Camerone 2016

Régiment de soutien du combattant

GTA 5 : Forces Aériennes de la Gendarmerie Nationale

Airbus A400M Atlas | French Air Force | Armée de l'Air | HD


En école de Gendarmerie ( reportage )

dimanche 1 mai 2016

[Ma première mission] Quartier-maître Adrien, manoeuvrier à bord du BCR Marne.

A l'honneur : les légionnaires de Marseille à l'opération Sentinelle

hebergement d'image
Mercredi dernier, alors qu’ils rentrent de quartier libre à Marseille, 3 légionnaires du 1er régiment étranger de cavalerie, déployés dans le cadre de l’opération SENTINELLE, neutralisent un individu armé qui menace les passagers d’un bus.
Il est environ 21h50 lorsque les trois militaires habillés en civil rentrent en bus au camp militaire de Sainte Marthe. Ils remarquent un homme d’une quarantaine d’années qui perturbe les passagers du bus. L'individu commence à s’en prendre à une dame et les légionnaires lui demandent de se calmer. C’est alors que l’homme s’énerve, sort une arme et menace tous les passagers du bus.
Sans hésitation et avec beaucoup de sang-froid, les légionnaires se précipitent sur lui, le désarment et l’immobilisent sous les yeux incrédules des passagers. Ils font débarquer l’homme à l’arrêt suivant, appellent la police et rendent compte à leur chef de peloton de l'incident qui aurait pu s'avérer dramatique.

Fort heureusement, Il s’agissait d’une arme de collection, neutralisée et sans munition, qu’ils remettent aux forces de l’ordre au moment où elles arrivent sur les lieux.
Après enquête de police, il s’avère que l’intéressé était parfaitement connu des services de police. Dès le lendemain, nos trois légionnaires ont repris leur mission au service de la population marseillaise dans le centre de la cité phocéenne

Mise en œuvre du PFM - Pont Flottant Motorisé, CNIM

Un hélicoptère se pose sur la place Ducale à Charleville


Un hélicoptère se pose place Ducale à Charleville par UnionArdennais

La guerre est-elle finie au Mali ? "Dans la réalité, la France n'a pas la maîtrise"